Tomates rôties au four

Il y a beaucoup de choses que j’aime faire avec des tomates fraîches. J’aime la salsa fraîche, j’aime la sauce tomate fraîche, je me suis même récemment mise à la mise en conserve. Cependant, une chose les surpasse toutes : tomates rôties au four. Si vous n’avez jamais mangé de tomates rôties au four, alors vous n’avez aucune idée de ce que vous ratez. C’est l’une des choses les plus divines que l’on puisse imaginer ! C’est quelque chose que j’attends avec impatience à chaque saison de tomates. Et cela vient de quelqu’un qui ramasse des tomates crues dans sa salade. 

 

La recette

  • Une botte de tomates, n’importe quelle variété ;
  • Huile d’olive extra-vierge ;
  • Sel casher ;
  • Poivre frais concassé ; 
  • un bouquet de gousses d’ail.

Préchauffer le four à 325 °

Découpez vos tomates. Si vous utilisez de petites romas, coupez-les simplement en deux. Si elles sont plus grosses, coupez-les en quatre. Placez les tomates dans un grand bol. Arroser d’huile d’olive (suffisamment pour tout enrober) et saupoudrer de sel et de poivre. Mélanger légèrement ensemble, en enrobant tout.

Rangez les tomates en une seule couche, la peau vers le bas, sur une plaque à biscuits recouverte de papier d’aluminium ou de papier parchemin. Hacher l’ail et le saupoudrer sur les tomates en veillant à ce que la plus grande partie de l’ail tombe directement sur les tomates. En option, vous pouvez également déposer des gousses entières encore dans leur peau directement sur la plaque, mais je préfère nettement l’ail haché sur le dessus. Donnez-lui encore un généreux filet d’huile d’olive.

Placez dans le four et faites cuire pendant 2 heures et demie à 3 heures, selon la taille de vos tomates. Il en faut généralement environ 3 pour des romas coupées en deux. Si vous les coupez en quatre, la cuisson sera un peu plus rapide. Vous devrez juste garder un œil sur elles après environ 2 -2 heures et demie. 

Quand elles sont cuites, elles seront un peu séchées et noircies sur les bords, mais encore molles. Mangez-en un tout de suite et vous verrez de quoi je parle. Incroyable, non ? Je ne plaisante pas. Ils sont incroyables.

 

Maintenant, que diable faites-vous avec eux ? Bonne question. La plupart du temps, je les mange directement dans la poêle. Vous pouvez aussi les mettre dans des sandwiches, sur des pâtes, dans des paninis, etc. 

Facebook
Pinterest
LinkedIn
Twitter
Email